22 janvier 2011

Ensaio à São Clemente, notre école de samba pour le Carnaval 2011 !

Après avoir sambé aux sons de la prestigieuse école de Salgueiro en novembre dernier (je vous avais relaté cette expérience fascinante ici -sans parler de la troublante rencontre avec la pulpeuse rainha Viviane Araujo), la soirée de vendredi a été consacrée à une nouvelle immersion in vivo au coeur de ce que la passion carnavalesque qui anime chaque carioca a de meilleur, en l'occurence la découverte de la quadra (le siège de l'école) de la modeste mais sympathique São Clemente.
L'évènement avait ceci de particulier que nous avons d'ores et déjà décidé de défiler lors du Carnaval de cette année (qui se déroulera du 5 au 9 mars prochain) avec cette école, l'une des rares situées dans la Zona Sul de la ville -São Clemente est l'une des avenues principales du quartier de l'agréable quartier de Botafogo, célèbre pour sa vue imprenable sur le Pain de Sucre. Celle-ci ne fait certes pas partie du gotha des écoles cariocas (composé des traditionnelles Portela, Mangueira, Beija-Flor ou encore Salgueiro qui trustent la majorité des titres), mais elle n'en vient pas moins de "monter" en 2010 dans le "Groupe Spécial", composé des 12 meilleures écoles de samba de la ville, et à ce titre, a obtenu l'insigne privilège de défiler dans la cour des grands.
Si São Clemente a vu le jour à Botafogo, la quadra a déménagé voici plusieurs années pour s'installer dans le Centro, le long de la fameuse avenida Presidente Vargas (qui creuse un sillon de 4 kilomètres de long au sein même de la capitale fluminense). Nous nous y rendons donc pour la première fois : le lieu, s'il est quelconque quant à son emplacement et à son cadre plutôt dépouillé, ne manque finalement pas d'un certain charme au fur et à mesure qu'il se remplit de centaines de foliões (fêtards du Carnaval) et de socios (membres) de l'école, dont une bonne partie arbore les traditionnelles couleurs jaune et noir de l'école. La bateria ne manque pas de caractère, même s'il faut avouer qu'elle n'a pas l'énergie et le talent de celle de Salgueiro (réputée pour être la meilleure de toutes les écoles de la ville). Nathalie en profite pour poser fièrement devant une affiche à la gloire de l'école, et j'en fais de même, histoire de vous montrer que nous étions bien présents dans la place :)
La quadra de São Clemente
La bateria de l'école

 Et puis vient le moment tant attendu de découvrir et/ou de chanter l'hymne de la saison 2011, le samba-enredo qui sera celui de São Clemente lors du défilé de cette année. Pour leur retour au sein du Groupe Spécial, le moins que l'on puisse dire, c'est que les organisateurs de l'école n'ont pas pris de risque insensé : le thème retenu est d'un classicisme absolu : "O Rio, abençoado por Deus e bonito por natureza", soit "Rio, béni de Dieu et à la nature magnifique" ! Mais la chanson elle-même est plutôt réussie et remplit pleinement son rôle, nous donner envie de samber et d'en reprendre les paroles ("Sou Carioca e São Clemente, irreverente minha paixão"...). Mais laissons la chanson s'exprimer elle-même, ce sera bien plus explicite que de vaines paroles...
Au final, l'impression générale que nous laisse São Clemente est plutôt bonne. Certes, on est loin du faste et du professionnalisme absolu d'une Salgueiro ou d'une Beija-Flor, mais après avoir défilé avec Imperatriz l'année dernière (une autre école majeure, même si elle se trouve sur la pente descendante), il me semble que nous allons apprécier de vivre une expérience plus "modeste" et peut-être avec moins de tension négative (personne au sein de l'école ne s'imagine gagner lors du défilé : le seul objectif est de rester en Groupe Spécial !). Et, puis, honnêtement, est-ce que l'on ne va pas être superbes, Nathalie et moi, dans les fantasias que nous avons choisies, et qui répondent au doux nom de "Passeio a beira-mar" ("Promenade en bord de mer" ? :).
Suite des festivités prévue pour le 12 février : ensaio tecnico au Sambodrome même avec São Clemente ! Restez "tuned" !

10 commentaires:

marie elisabeth a dit…

Quel enthousiasme! Bravo! Maintenant on veut vous voir dans les costumes!! Beijos

Anonyme a dit…

Le couple bisexuel libertin à l'attaque !!!

Marc a dit…

Je recommande pour ma part l´école de Vila Isabel. La feijoada la semaine dernière était très sympa (à noter aussi celle de Salgueiro dimanche prochain le 13).
Le 16, répétition générale sur le boulevard 28 de setembro, à ne pas manquer non plus.

Stéphane a dit…

Bonjour Antony,

Je suis également un français vivant à Rio, je travaille ici depuis octobre 2009.
Je passe régulièrement sur ton blog que j'apprécie, c'est toujours intéressant d'avoir le point de vue d'un autre autre français installé à Rio ; merci pour tes écris (même si je ne suis pas toujours d'accord !).

Je me permets de réagir à ton article car, comme beaucoup, je cherche un ou des billets pour aller au Sambodrome. La grande différence c'est que je souhaite acheter des tickets pour le secteur 1 (le plus populaire et, après mon expérience de l'année dernière, celui qui me convient et me plait le plus).
Si, par l'intermédiaire de l'école São Clemente (ou autre) tu as la possiblité d'avoir des tickets pour le secteur 1, n'hésites pas à me contacter (sblacouture [at] travelsteph.com). Dans l'idéal, je souhaite y aller plutôt lundi, mais l'un des deux jours fera l'affaire.

Merci pour ton blog.
Até logo,


Stéphane

N a dit…

Obrigada pela cancao. Cette chanson m'a fait bien chaud au coeur depuis les -30°C canadien, je rêve une fois de plus d'aller vivre au soleil! :)

Antony a dit…

@Stéphane : merci pour tes compliments ! N'hésite pas à t'exprimer...surtout quand tu n'es pas d'accord, les différents points de vue, il n'y a que ça de vrai !
Pour le Sambodrome, pas évident de trouver encore des places...Je suis passé par une agence (Welcome Tour) voici quelques semaines, mais je crains qu'il n'y ait plus trop de dispo. Peut-être le meilleur plan est de se rendre directement au Sambodrome le soir même, mais sans garantie d'avoir des places dans le secteur 1. Et São Clemente ne m'est pas d'un grand secours pour les places :)
Bonne chance néanmoins et até logo (à ta dispo pour boire une chopp l'un de ces 4). NB : J'ai mis ton blog (très sympa) dans ma liste de liens favoris !
@N : Obrigado ! :) Et oui le soleil rend la vie plus agréable (comme le chantait Aznavour ;)

Stéphane a dit…

Antony,

Je vais essayer de laisser plus de commentaires. Notre "désaccord" concernait la "relation" des Brésiliens à la politique...
Merci pour ton avis concernant la méthode de trouver des places pour le Sambodrome. C'est ce que j'avais fait l'année dernière et ça a fonctionné, mais c'est plus aléatoire. A suivre...

Merci pour mon blog et l'ajout du lien, et à bientôt pour une cerveja ou caipi (la caipi fait tout de suite plus gringo, même si les Brésiliens en boivent!). Je reste à Rio pour le carnaval, on se croisera peut-être.

Até logo,

Antony a dit…

Stéphane
Je suis curieux d'avoir ton opinion sur les brésiliens et la politique ! :) N'hésite pas à poster sur mon historique quand tu n'es pas d'accord ;)Até jà ;))
Antony

Edginho a dit…

Bonjour,
J'ai découvert votre blog depuis peu et en faisant le tour des articles, j'ai vu celui-ci qui m'a rappelé de très bons souvenirs : je suis allé au Sambodrome avec l'école São Clemente en 2009 !

A la lecture de cet article, l'hymne de São Clemente m'est revenu en tête avec toutes les images et les sensations qui vont avec....

La preuve en vidéo !

Merci pour ce blog que je vais suivre de plus près.

Antony a dit…

Merci @Edginho pour ton message ! Je remets ça cette année pour le Carnaval, probablement avec Portela cette fois-ci ;)
Sinon, très intéressant ton site, plein d'infos pratiques bien utiles : http://www.edginho.net/.
C'est juste dommage que tu ne te présentes pas ;)
Abraços !
Antony

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...