02 juin 2011

Les 10 meilleures sambas de l'Histoire !

Aujourd'hui, je suis d'humeur légère. Voilà un état d'esprit tout trouvé pour m'échapper du côté sérieux, voire compassé du présent blog, et vous présenter, en toute modestie (?) et subjectivité, quelques-unes de mes chansons de samba préférées. Et comme je ne fais pas les choses à moitié et qu'il n'est quand même pas question de la jouer "low profile" sur ce blog qui flirte tout de même régulièrement avec Narcisse, j'ai donc intitulé ce post "Les 10 meilleures sambas de l'Histoire" (avec un grand H, vous l'aurez aussi noté) ! Loin de moi cependant la prétention de rivaliser avec les sites ou blogs référents en la matière (en vérité un seul, formidable, intitulé Bossa Nova Brasil que je vous recommande chaudement, tenu et animé par Thierry Gillmann, dont la connaissance encyclopédique de la musique brésilienne ne cesse de me sidérer), mais j'aime bien être assez définitif dans mes propos, c'est l'un des reproches (ou louanges ? ;) que l'on me fait souvent...

Bref, allons-y, en musique et en images, quel outil formidable ce Youtube quand même !

1. On commence avec l'incontournable Rainha do Samba, Beth Carvalho (que nous avons eu la chance de voir en concert voici une dizaine de jours) et son hymne à la fête justement intitulé "Vou festejar", chanson qui passe en boucle lors du Carnaval de Rio, au sein de quasiment tous les défilés de blocos. Chora, não vou ligar, chegou a hora, vai me pagar !!...


 2. On continue avec le débonnaire, sympathique et évidemment carioca Zeca Pagodinho, qui avec "Verdade", a pondu en 1996 une magnifique samba-pagode, qui fut logiquement l'un des plus gros succès de sa belle et déjà longue carrière. Descobri que te amo demais !...


3. Que dire du "Foi um rio que passou na minha vida", l'hymne de la nation portelense (la traditionnelle école de samba de Portela), écrit en 1970 par le grand Paulinho da Viola, qui fut d'ailleurs le plus gros tube de cette année au Brésil. Se um dia, meu coração for consultado, para saber se andou errado, sera dificil negar...


4. Puisqu'on parle de Portela, comment oublier "Exaltação a Mangueira", cette autre samba intemporelle, écrite en 1956 par le duo Eneas Brites da Silva / Aloisio Augusto de Costa en hommage à la plus grande école de samba de Rio (donc du monde), Estação Primeira de Mangueira ? Cette "exaltation" est devenue l'hymne incontournable de l'école rosa e verde, avec laquelle débute chaque présentation de Mangueira dans les travées du Sambodrome, année après année. J'aime tout particuilèrement la version chantée par la Velha Guarda de l'école (la "vieille garde"), ici en "duo" avec le mangueirense doente Chico Buarque (dont on va reparler). Chegou, ho hoooooo, a Mangueira chegou ho hoooo...


5. La samba a ça de magique qu'elle ne peut laisser votre corps et votre âme indifférents. Quand retentissent les premiers accords, vous voilà en train de vous trémousser, avec de surcroît une large banane sur le visage ! Cette joie simple, cette force irrésistible qui vous fait lever de votre chaise, on les ressent comme des évidences en écoutant "Canta canta minha gente", écrite en 1974 par l'immense Martinho da Vila, chanson aux paroles d'un optimisme forcené, tellement...carioca ! Canta canta minha gente, deixa a tristeza pra là, canta forte canta alto, e a vida vai melhorar !!...


6. Nelson Cavaquinho, l'un des pères historiques de la samba, qui aurait eu 100 ans cette année (et qui fut fêté comme il se doit par Mangueira lors du défilé de cette année), a composé cette merveille intitulée "Folhas secas", portant aux nues son école de coeur et le morro (de Mangueira) où il vécut longtemps. Je vous livre également la très belle version que chante Beth Carvalho...Não sei quantas vezes subi o morro cantando...



7. Encore un bijou de samba, imaginée par une triplette magique, Chiquinho, Mauricio Lins et Acyr Marques, que l'on entend régulièrement dans les nombreuses casas de samba du quartier nocturne et musical de Lapa. Il est ici interprétée par un fameux duo, composé pour l'occasion : le vénéré -et déjà cité- Zeca Pagodinho, et le fondateur du fameux groupe-orchestre Fundo do Quintal, Almir Guineto. Destino, porque fazes assim, tenha pena de mim ?...


8. Le mestre Cartola. L'une des légendes de la samba, fondateur en 1928 de la grande Mangueira, puis oublié de tous avant de renaître dans les années 70 et d'obtenir enfin la consécration que son talent unique de compositeur et d'interprète de quelques-unes des plus belles sambas de l'histoire méritait. Thierry, sur BossaNovaBrasil, vous en dit plus sur ce personnage clé de la chanson brésilienne, disparu en 1980 et aujourd'hui vénéré à l'égal d'un demi-dieu. Il a composé, parmi tant d'autres, cette incroyable chanson intitulée  "Alvorada" et reprise par tout ce que Rio compte de sambistas (la Rainha Beth en tête). Alvorada la no morro que beleza, ninguem chora, não ha tristeza...


9. Voici sans doute la samba (quoique par moments cette chanson s'éloigne des canons traditionnels de la "pure" samba) la plus connue à l'étranger, en tout cas dans notre bonne vieille France, par la grâce d'un spot publicitaire des années 80 pour une marque de boisson sucrée bien connue : la fameuse pub Schweppes et son noir et blanc granuleux, ses muses en longues robes noires dansant jusqu'à plus soif (sic !) et aux formes callipyges, la plage de Leme en toile de fond. Et c'est le poète, écrivain et chanteur à grand succès Chico Buarque (carioca également, est-il besoin de la préciser ;) qui a composé cette autre ode à la joie. Essa moça ta diferente, ja não me conhece mais...


10. Comment conclure cette sélection évidemment non exhaustive et encore une fois tellement subjective sans vous offrir cette samba au corps triste et aux paroles qui célèbrent la nécessaire continuation de cette musique d'une richesse et d'une profondeur quasi sans égale, même après que minhas pernas não puderem aguentar (mes jambes ne puissent plus le supporter). C'est Alcione (née à São Luis, dans le Maranhão, enfin une non-carioca !) qui interprète avec un talent indescriptible cette samba intemporelle composée par Edson Conceição en 1975 et  intitulée "Não deixe o samba morrer" (Ne laissez pas la samba mourir) : message bien compris, Alcione ! Quando eu não puder mais pisar na Avenida, levar meu corpo junto com meu samba...


Et tiens je ne peux résister au plaisir de poster aussi ce qui est certainement le samba-enredo (la chanson créée tous les ans par chacune des écoles de samba, avant de défiler sur le Sambodrome) le plus célèbre de l'Histoire, hymne parmi les hymnes du Carnaval de Rio : "Explode Coração", de la grande (encore une !) Salgueiro, composé pour le défilé de 1993, année où l'école du quartier de Tijuca remporta haut-la-main son 8ème titre dans l'arène mythique de Sapucai ! Quelle énergie ! Qui peut raisonnablement rester assis en écoutant cela ?! Explode coração, na maior felicidade, é lindo meu Salgueiro, contagiando sacudindo essa cidade !...


Et vous, quelle est votre samba préférée ? :)

9 commentaires:

Alexandre Blanzat a dit…

Magnifique. Voici quelques autres sambas extraordinairement belles.

O bêbado e o equilibrista de João Bosco
http://www.youtube.com/watch?v=2DrqQ3Lmgm0&feature=fvwrel

de Chico Buarque, mon samba préféré est Vai Passar
http://www.youtube.com/watch?v=9A_JrsJF6mM

mais Apesar de Você é sublime aussi
http://www.youtube.com/watch?v=R7xRtSUunEY&feature=related

Viver e não ter a vergonha de ser feliz - Gonzaguinha
http://www.youtube.com/watch?v=wZL7EnZtBss

Une de mes préférées de Martinho da Vila: Disritmia
http://www.youtube.com/watch?v=A-FABJaDCKE

Samba histórico: Pelo Telefone, considéré comme le 1er samba de l'Histoire
http://www.youtube.com/watch?v=-XPFQIrdAL4

dans une version plus récente http://www.youtube.com/watch?v=-hw9nkXgFI8&feature=related

Ah oui j'adore cette musique Volta meu amor par Marisa Monte et la velha guarda da portela http://www.youtube.com/watch?v=Mzn9BrPUXdM&feature=related

t toujours la velha guarda Você me abandonou (c'est pour quand le volta meu amor n'a pas marché...) http://www.youtube.com/watch?v=N-K90yFY00I&feature=related

ah mais oui au fait, autre succès de salgueiro !
http://www.youtube.com/watch?v=kKA0S07c2BQ

allez et pour finir, l'ode au Brésil de Martinho da Vila, la plus belle voix du Samba: aquarela brasileira.
http://www.youtube.com/watch?v=VHN2TVwNhEo

Antony a dit…

Excellent ma Blanzuche !! Valeu !!

insideamerica a dit…

Meuh non. Il est pas du tout compassé ce blog. On n'y voit des mecs en short et en tongues tout le temps ;-)
Sambaaaa!

Stéphane a dit…

Ola!

Sympa cette article, merci !

Question aux amateurs spécialistes : connaissez-vous un bon CD de samba ou musique brésilienne disponible en France ?
Je souhaite l'acheter par internet et c'est pour offrir (en France).

Merci d'avance pour vos conseils !

Stéphane

Antony a dit…

Merci Stéphane pour ton appréciation !
Pour répondre à ta question, les compilations "Samba Social Club", que tu trouveras par exemple chez Amazon, sont vraiment de bons CD ;)
A bientôt
Antony

Stéphane a dit…

Merci Antony pour ton retour. J'ai écouté des extraits en ligne et ces compil' sont bien sympas !
Malheureusement, Amazon comme la Fnac sont en rupture de stock, je les ai contacté pour savoir quand ils allaient en recevoir mais je suis sceptique...

Stéphane

Kristen Le Nestic a dit…

Merci pour l'article! De très belles musiques!

Je rajouterai en samba enredo : Aquarela Brasileira d'Imperio Serrano.

Et deux coup de coeur pour :
- Filho Maravilha de Jorge Ben Jor
- Canto das tres racas de Clara Nunes



Antony Dumas a dit…

Merci Kristen, deux très belles chansons également :o)

boebis a dit…

Jolie sélection, c'est un plaisir de voir la samba intimiste de Cartola et Nelson Cavaquinho citée. On pourrait aussi citer Batatinha, Candeia, Paulo da Portela, Manacéia,Ismael Silva, Noel Rosa, pour rester dans les classiques intemporels!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...