01 décembre 2009

Election présidentielle brésilienne : Aecio ou José ?

La course à la succession du président Lula (dont la popularité continue d'être étincelante, 79% d'opinions favorables dans un dernier sondage, et ce après bientôt huit ans de pouvoir, c'est assez impressionnant...) est en train de s'accélérer, en particulier en ce qui concerne la désignation du candidat du principal parti de centre-droit, le PSDB (le Parti Social-Démocrate Brésilien), considéré comme la 2ème force politique du pays après le PT (Parti des Travailleurs) de Lula.

En effet, si du côté du PT, il ne fait plus guère de doute que Dilma Roussef, la "Ministre en Chef de la Maison Civile" au gouvernement de Lula (plus ou moins l'équivalent de notre Premier Ministre), sera l'élue pour concourir à la présidence du Brésil (elle est la protégée de Lula qui voit en elle sa plus brillante ministre, à défaut néanmoins d'être la plus populaire ou la plus empathique), la lutte est nettement plus farouche du côté du PSDB...


Ainsi, l'expérimenté José Serra (photo ci-contre à droite), actuel gouverneur de l'état le plus riche du Brésil, celui de São Paulo, ancien maire de la capitale économique du pays, ancien candidat malheureux face à Lula en 2002, ancien ministre du gouvernement de Fernando Henrique Cardoso (FHC pour les intimes), entre 1995 et 2001 imaginait avoir la légitimité et la voie libre pour faire office de candidat naturel de son parti. C'était sans compter sur l'ambition d'Aecio Neves (photo ci-contre à gauche), le dynamique gouverneur de l'état du Minas Gerais (dont la capitale est Belo Horizonte), qui tente de faire valoir sa déjà grande expérience politique (il est gouverneur de l'état mineiro depuis 2002), conjuguée à une popularité et un charisme qui semblent supérieurs à ceux de José Serra. Au surplus, Aecio dispose pour lui du privilège de la jeunesse (il a 49 ans) et de la nouveauté (il ne s'est jamais présenté à la présidentielle brésilienne), face à un José Serra vieillissant (il est de 1942, soit déjà 67 ans...plus vieux que Lula lui-même, qui vient de fêter son 64ème anniversaire) et qui incarne la vieille garde du parti, celle de l'époque FHC, dont les brésiliens ne veulent plus - une large majorité de ceux-ci ayant déclaré dans une récente enquête qu'elle ne voterait pas pour un candidat soutenu par l'encombrant ancien président...Derrière cette compétition fratricide se cache également un enjeu à plus long terme, en l'occurence l'élection présidentielle de...2014, à laquelle de nombreux observateurs pensent que...Lula sera candidat. Et le vieux lion José, qui rugit néanmoins encore (il est en tête des intentions de vote actuellement), semble moins bien placé qu'Aecio pour s'inscrire dans la durée et faire échec au retour du héros "pétiste" dans 4 ans et demi...

Résultats de la course a priori avant fin janvier 2010, moment où le PSDB devra faire son choix, en espérant pouvoir réunir l'attelage qu'il escompte gagnant Serra-Neves. Encore faudra t-il bien cicatriser les plaies de ce duel au couteau que se livre actuellement les deux rivaux...On sait en France ce qu'a coûté à la gauche socialiste l'étripement en place publique entre Royal, DSK et Fabius en 2007 !

Petit rappel : l'élection présidentielle se déroulera en octobre 2010, pour une prise de fonction du prochain président en janvier 2011.

2 commentaires:

Alexandre Blanzat a dit…

Dis-donc je ne le remarque que maintenant mais Serra se fait des oreilles d'âne à lui-même sur cette photo !!! C´était prémonitoire.

Antony a dit…

Très bon ! :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...