22 décembre 2010

Les 100 brésiliens les plus influents en 2010, selon Epoca

A l'instar de ce qu'a pu faire le newsmagazine concurrent Istoé à la fin 2009 (je vous en avais parlé ici), c'est au tour d'Epoca (le mag d'informations généralistes appartenant à la toute puissante Globo) de publier, dans son numéro daté du 13 décembre, la liste des 100 personnalités les plus influentes de l'année qui s'achève (cf couverture de l'hebdo ci-dessous).
Epoca a choisi de structurer son classement de façon assez originale, autour de quatre thématiques : les "Leaders", les "Constructeurs", les "Héros" et les "Artistes".
Découvrons-donc ci-après les vainqueurs de chacune de ces thématiques !

# Les "Leaders" :
Evidemment. Naturellement. Ca ne pouvait être qu'elle. Dilma Rousseff, la nouvelle présidente de la République du Brésil, élue confortablement à la fin octobre à la tête du 5ème pays le plus peuplé du globe, la première femme à occuper ce poste prestigieux, qui aura la lourde charge, à compter du 1er janvier prochain, de succéder au si populaire Lula da Silva, et de poursuivre la construction d'un Brésil plus juste et plus équilibré, le tout dans un contexte international compliqué et incertain. Bonne chance à elle, elle en aura bien besoin !
Dilma, photo officielle...
Suivent également dans la rubrique "Leaders" Marina Silva, la candidate du petit Parti Vert aux élections présidentielles, qui a surpris son monde en obtenant près de 20% des suffrages, puis Antonio Palocci, un fidèle de Lula, l'ancien ministre de l'Economie sous son premier gouvernement, qui va être nommé Chef de la Maison Civile (plus ou moins l'équivalent de notre poste de Premier Ministre) dans le gouvernement de Dilma,  et qui devrait ainsi jouer un rôle clé dans les prochaines années.

# Les "Constructeurs" :
Constructeurs, pour entrepreneurs, businessmen, donc. Là encore, un nom trône au-dessus des autres, il s'agit de Eike Batista, multi-entrepreneur (principalement dans le domaine de l'extraction de minérais), propriétaire -entre milles autres biens- de la Marina de Gloria (le chic Yacht-Club de la baie de Rio) et de l'hôtel Gloria (l'un des établissements les plus traditionnels de la Cidade Maravilhosa, actuellement en travaux) . Détenteur d'une fortune personnelle estimée à 27 milliards de dollars, il est rentré cette année dans le cercle très fermé des 10 hommes les plus riches au monde.
Eike et ses nouveaux cheveux...
Les autres "nominés" les plus prestigieux de la rubrique "Constructeurs" sont l'incontournable Abilio Diniz, le "dono" (patron/propriétaire) de Pão de Açucar, le groupe leader de la distribution au Brésil, toujours en phase de digestion de ses méga-acquisitions de 2009, les distributeurs spécialisés PontoFrio et CasasBahia, et André Gerdau, l'héritier de la dynastie du même nom, qui dirige depuis 2007 le plus grand groupe sidérurgique d'Amérique Latine...Gerdau ! La particularité d'André est d'être un fin cavalier : il a d'ailleurs représenté le Brésil aux épreuves hippiques de Jeux Olympiques d'Atlanta (1996) et Sidney (2000).

# Les "Héros" :
On quitte ici le terrain politique ou économique pour rentrer dans une thématique finalement plus "ouverte". Son "vainqueur" dispose déjà d'un statut et d'une notoriété impressionnants pour quelqu'un qui n'a pas fêté encore ses 19 ans et qui n'est sur le devant de la scène que depuis 18 mois. Il faut dire qu'il agit dans un domaine qui déchaîne les passions au Brésil (pas qu'au Brésil, bien entendu, mais surtout au Brésil), en l'occurence le football. Je veux parler de Neymar da Silva Santos Junior, dit Neymar, l'attaquant vedette du Santos FC de Pelé, deuxième meilleur buteur du Brasileirão qui vient de s'achever, et qui est certainement l'un des talents les plus prometteurs du foot brésilien, pourtant peu avare en la matière ! S'il a éclaboussé de sa classe l'année 2010, il l'aura aussi marquée de manière moins glorieuse en étant le pivot de la crise aboutissant à la démission de l'entraîneur de Santos, Dorival Jr, alors que celui-ci était l'un des plus fervents partisans du jeune buteur, celui qui l'avait convaincu de résister aux sirènes de l'Europe et de Chelsea pour mûrir encore quelques années (mois ?) dans son club formateur. S'il veut réussir une grande carrière, Neymar devra adjoindre à son indéniable talent un caractère plus en phase avec le heut niveau, et en particulier résister à la "melonite" aigüe qui semble le guetter...
Neymar, ou le nouveau "Divino caudino" ?
Les autres personnalités phares de cette catégorie sont José Mariano Beltrame, le secrétaire à la Sécurité de l'Etat de Rio, qui pilote le projet visant à étendre les fameuses UPPs (les Unités de Police Pacificatrice) à toutes les favelas de Rio (ce qui n'est pas reconnaissons-le le boulot le plus facile au monde), puis Cissa Guimarães, l'actrice brésilienne ayant connu la tragédie de perdre son fils Rafael en juillet de cette année, écrasé par une voiture dans le tunnel Zuzu Angel (à Rio), alors qu'il y faisait du skate (!)...et que le tunnel était fermé à la circulation. Sa douleur stoïque et son courage dans cette épreuve ont fait d'elle une sorte de symbole des mères (ou pères) qui voient leurs enfants décéder de manière injuste et prématurée.
 
# Les "Artistes" : 
La catégorie est ultra-dominée par un cinéaste brésilien, qui vient en cette fin d'année 2010 de battre le record absolu d'entrées du cinéma au Brésil : près de 11 millions de spectateurs se sont déplacés en un peu plus de deux mois pour découvrir Tropa de Elite 2, de José Padilha, dépassant ainsi le mythique Dona Flor et ses Deux Maris, le film de Bruno Baretto tiré du grand roman de Jorge Amado, qui détenait le record d'entrées depuis...1976. Les aventures du Colonel Nascimento, confronté cette fois-ci à la terreur des milices dans les favelas de Rio, ont créé un véritable raz-de-marée médiatique et sociétal, la réalité rattrapant d'ailleurs la fiction avec l'opération "Libération de Rio" menée à la fin novembre.
José Padilha, le physique de l'emploi ? 
Les autres "stars" nominées sont le jeune paranaense (de l'Etat du Parana) Alex Kipman, qui a été le grand concepteur et maître d'oeuvre du lancement du système Kinect de la Xbox de Microsoft, venant concurrencer sur son terrain historique la Wii de Nintendo, et le non moins jeune paulista Joe Penna qui a cartonné toute l'année sur YouTube avec son personnage de MysteryGuitarMan ! Ces deux dernières personnalités démontrent également toute la vitalité et l'originalité de la scène culturelle brésilienne, ces deux jeunes impétrants se permettant d'éclipser médiatiquement (ou presque) de superstars do Brasil comme Ivete Sangalo ou Maria Gadu (présentes néanmoins dans la liste des 100, je vous rassure !).

Et vous, quelle est la personnalité brésilienne de l'année selon vous ?

3 commentaires:

Alex a dit…

Un oubli encore une fois de la part des publications de celui qui est parmis les brésiliens les plus influents: le "bichero".

L'Etat de Rio, mène une guerre (presque) sans merci contre les bandits dans les favelas. Mais on sait que cela finit toujours par un accord tacite ou pas avec le Parrain qui finance Carnaval, Jeux, bourse, immobilier, entreprises, et bien évidemment hommes politiques.

Voilà pour moi, Antony, la personnalité de l'année des années précédentes et sans doute des années à venir.

Antony a dit…

Une "personnalité" pour le moins originale chez Alexis ;)Bien sûr que le bicheiro est une plaie, mais je ne sais pas si tu ne lui accordes pas trop d'importance ? Um abraço

Anonyme a dit…

Sans oublier l'importance de la france :

http://www.mdig.com.br/index.php?itemid=5691

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...