01 septembre 2010

Dilma : le péché d'orgueil ?

Lula et sa "créature"
Alors que la campagne présidentielle entre dans sa phase décisive (il ne reste plus qu'un bon mois avant le vote du premier tour, qui aura lieu le 3 octobre prochain), et que les derniers sondages confirment le vent -très- favorable pour la candidate du PT Dilma Rousseff (le dernier sondage Datafolha en date du 28 août dernier crédite Dilma de plus de 20 points d'avance sur le candidat d'opposition, le PSDBiste José Serra), j'en viens à m'interroger sur la pertinence des toutes dernières déclarations et attitudes de la "créature" de Lula, cette Dilma Rousseff qui était encore inconnue de 80% des brésiliens il y a un an et qui ne doit sa popularité qu'au fait qu'elle soit le "choix du roi", en l'occurence celui du président en exercice, l'incroyablement charismatique et populaire Lula da Silva. En effet, dopée par ces bons sondages, voire enivrée, elle semble de fait déjà installée dans le Palacio do Planalto (le Palais Présidentiel de Brasilia), si on en juge par ses récentes prises de parole ("Ma plus grande fierté, c'est de devenir la première femme présidente du Brésil"), mais aussi l'emploi du futur, et non plus du conditionnel (le "si je suis élue..." n'est plus au goût du jour), dans ses prises de position : "je n'ajusterai que marginalement les impôts", a t-elle très récemment déclaré. Plus ennuyeux pour la bonne tenue du débat politique qui doit se poursuivre durant ce mois de septembre, elle fait preuve d'une certaine morgue en refusant de débattre, les 9 et 10 septembre prochains, avec les éditorialistes et les lecteurs de O Globo, alors que ses deux principaux adversaires, José Serra, donc, mais aussi Marina Silva (des écologistes du PV) ont accepté l'invitation du plus important quotidien national (même si celui-ci est farouchement anti-Dilma). Elle semble oublier que les électeurs ne se sont pas encore prononcés, et qu'il en va de l'intérêt de la (jeune) démocratie brésilienne de respecter les échéances et de ne pas brûler les étapes, quand bien même tout semble indiquer que le travail de sape de Lula en faveur de Dilma est en train de payer. Et c'est bien ce qui devrait inciter cette dernière à plus de modestie : elle ne serait rien sans son mentor, ce président aux 80% d'approbation populaire en fin de mandat, ce monstre politique adoré par une très large frange de la population, n'en déplaise aux élites cariocas et paulistas. A telle enseigne que la seule question que posent (ou posaient jusqu'à récemment) les nombreux indécis au moment de se prononcer sur leur vote est : "Qui est le (la) candidat(e) de Lula ? Parce que c'est pour lui (elle) que je voterai...". Ceci devrait inciter à plus de mesure, chère Dilma...

5 commentaires:

Davidikus a dit…

Je ne sais pas si vous avez suivi la dernière polémique mais elle illustre bien l'importance de Lula dans cette élection.

Serra aurait utilisé des photos de lui et Lula pour se mettre en évidence, ce qui aurait provoqué une action de la part de Dilma!

http://davidikus.blogspot.com/ http://www.davidranc.com

Antony a dit…

Ola Davidikus
Oui j'ai suivi ça...Dans la série "je cherche à m'opposer", c'est pas ce qu'il ait fait de mieux le Serra !

Anonyme a dit…

cher ami, je m'excuse, mais trop c'est trop,d'accord qui tu soit content et même heureux d'être à Rio8, c'est vraiment une très belle ville, en vérité,belle dans une partie, puisque la plupart de agglomération, eh bien, je ne dirais pas qui est autant!!
mais revenons à nos moutons!, je suis frappé de stupeur, par ton manque de bonnes informations,je suis désolé, mais Rio, est loin d'être ce paradis qui tu dessines, bien au contraire, le machisme, le faux-moralisme, l'hypocrisie,l'homophobie larvée,l'insécurité, l'insalubrité, la misère, la criminalité, la violence(s), le manque de bonnes et vrais infra-structures!,l'ignorance..., le nombrilisme des cariocas, les prix!, la pollutions des plages!, simplement affreux!, la mauvaise, voire inexistante signalétique pour les probables touristes...!,et puis pour en finir avec ma "petite" listes de "défauts...de Rio, puisque il y en encore bien plus!, malheureusement, il y a, le trop peu de choses à faire la nuit,d'ailleurs ça se vois bien dans ta toute minuscule liste de lieux...nocturnes!qui en plus ne fonctionnent vraiment que le samedi, désolé mais c'est peu, trop peu!, voilà!
Vraiment désolé, qui tu sois si mal informé, Rio, c'est bien, c'est aussi, jolie,ça vaux une visite, oui, même plusieurs, si on veux...!Mais de là à dire ou plutôt vouloir se auto-proclamé, ville la plus, accueillante, ou gay, ou sure pour les touristes gay ou pas, là , NON!, ce n'est pas de tout vrais, et même, c'est le contraire! Si n'avais pas eu l'investissement de rois de la nuit de SãoPaulo, et autres restaurateurs-hoteleirs aussi paulistanos, mon ami il n'y aurais mais alors là, pas grands chose à signaler, La capital gay c'est à mon avis la ville qui offres en plus de centaines! de lieux, la Parade la plus importante du monde!, non un quartier, mais Trois, pour tous les gouts et tendances, qui d'ailleurs arrivent au Brèsil, d'abord à SãoPaulo, et ce n'est pas seulement parce que c'est la ville la plus riche et développé, mais aussi, la plus culte!!, et donc quoique encore des grands progrès doivent êtres faits!!, reste la ville, de tout le Brèsil!,où les gays sont les plus respectés, et où on peut, là oui, faire la fête, tous les jours de la semaine,désolé my friend, mais s'il te plaît, arrête de raconter... n'importe quoi!ou t'es payé pour ça?

Antony a dit…

@Cher Anonyme...
1. Ce n'est pas moi qui ait élu Rio meilleure destination touristique gay du monde, comme je le souligne, c'est MTV et le site TGT. Je serais bien incapable de décerner seul ce genre de trophées ! :)
2. São Paulo a certainement des nuits gays très sympas, mais on ne peut pas proprement parler d'une destination "touristique", n'est-il-pas ?
3. Même si j'adore vivre à Rio, je ne la conçois pas comme un paradis où tout est rose. Tu n'as pas dû assez te plonger dans le blog pour penser cela...Je te laisse le soin de prendre connaissance des articles critiques sur la pollution endémique, les inégalités sociales, les favelas, les inondations, le racisme larvé...et tu verras que je sais faire la part des choses.
Amicalement
Antony

Anonyme a dit…

http://www.joao-pina.com/features/violencerio/

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...